Archives

Mademoiselle Drot : deux prix au Festival de Monte Carlo

Barjac Prod

En compétition pour la catégorie « Film de télévision » avec Mademoiselle Drot, l’une de ses productions phares, Barjac production a été doublement primé lors de la cérémonie de clôture du 51e Festival International de Télévision de Monte Carlo qui s’est déroulée le 10 juin dernier dans la Principauté.

Mademoiselle Drot, film de télévision ayant rencontré un fort succès lors de sa diffusion le 26 septembre 2010 sur France 3 et récompensé par les Lauriers de la Télévision et du Sénat en mars dernier, a reçu deux Nymphes d’Or. En compétition face à neuf autres films de télévision, Louise Monot s’est vu remettre la Nymphe d’Or de la Meilleure Actrice et Christian Faure la Nymphe d’Or du Meilleur Réalisateur.

Absente malheureusement lors de la cérémonie, Laurence Bachman, directrice générale de Barjac production, remercie le Festival qui lui permet de faire rayonner Mademoiselle Drot au-delà de l’hexagone et redit sa fierté de produire de tels sujets, qui sont l’une des marques de fabrique de Barjac production.

Résumé :
A la veille de la seconde guerre mondiale, Bénedicte Drot de Fézinzac vient d’accoucher d’une petite fille, née hors les liens du mariage, fruit d’un viol… L’enfant est placée dans un orphelinat religieux et Bénédicte, chassée de la maison familiale, est obligée de se placer comme domestique. Elle trouve un emploi de gouvernante chez Antoinette et Ernest Treives, un jeune couple de la bourgeoisie dorée parisienne. Tout dans leur mode de vie heurte l’austère Bénédicte. De plus, ils sont juifs, ce qui horrifie la jeune catholique, pétrie de préjugés antisémites. Mais la nécessité, le sens du devoir et du travail bien fait, puis, progressivement, l’attachement qu’elle éprouve malgré elle pour sa patronne, aident Bénédicte à surmonter son aversion première. Quand Antoinette donne naissance à un petit garçon en plein exode, Bénédicte se dévoue entièrement à l’enfant et à sa mère, sans toutefois jamais révéler à Antoinette le secret de ses origines, ni qu’elle est elle-même mère d’une petite fille. Antoinette, au mépris de sa sécurité, quitte la zone libre pour retrouver son mari à Paris. Bénédicte la suit, laissant derrière elle un homme qui l’aime… Elle assistera impuissante à l’arrestation d’Antoinette par la milice. Elle ne reviendra jamais … Alors, Bénédicte, par fidélité envers cette jeune femme à qui pourtant tout l’opposait, décidera de consacrer sa vie à l’enfant et à la maison qu’Antoinette laisse derrière elle.

Adapté du roman d’Hélène Millerand (éditions Stock), Mademoiselle Drot est un film bouleversant, porté par un trio d’acteurs magnifiques. L’amitié, la haine, l’amour, le respect, le sens du devoir, la religion … tous ces grands thèmes y sont abordés avec une absolue délicatesse. Un grand film.

Avec : Louise Monot, Mélanie Bernier, Michael Cohen, Lionel Abelanski et Anémone.

Un film écrit par Natalie Carter, réalisé par Christian Faure, co-produit par Barjac production – Be-Films – RTBF – Avec la participation de France Télévisions – RTS / Radio Télévision Suisse et du CNC.